In English                   En español

Forum International pour le Bien Vivre

 

Tenir ensemble le cap d’une société juste et soutenable

 

29 juin – 1er juillet à Grenoble

Campus de Saint Martin d’Hères

 

Suite au succès rencontré par l’édition 2018, le Forum International pour le Bien Vivre revient à Grenoble en 2022.

Pour cette 2nde édition, nous souhaitons faire un pas de plus afin d’accélérer le changement de boussole dont les crises récentes ont conforté l’impérieuse nécessité. Il s’agira aussi de traduire en actes et en indicateurs le bien vivre, entre plafond environnemental et plancher social et de continuer à soutenir, élargir et nourrir la communauté des acteurs et actrices de ce changement.

Plus que jamais, le Forum International pour le Bien Vivre doit relayer des témoignages venus du monde entier pour rendre visible et concrète une vision du développement fondée sur le bien vivre.

Un colloque scientifique est également organisé au sein du Forum par la Chaire Paix économique de Grenoble Ecole de Management et l’Université Grenoble-Alpes. Ce colloque contribue à enrichir les travaux de recherche sur ces sujets à travers cet appel à communication scientifique

 

Organisé dans le cadre de l’année « Grenoble Capitale Verte Européenne 2022 », l’évènement est co-porté par le CCFD-Terre Solidaire, le collectif FAIR (Forum pour d’Autres Indicateurs de Richesses), la Ville de Grenoble, Grenoble Alpes Métropole, l’Université Grenoble Alpes et la Chaire Paix économique de Grenoble Ecole Management.

Vivez l'aventure du Forum de l'intérieur !

Vous souhaitez vous impliquer pour quelques heures, ou quelques jours dans un évènement international ?

Rejoignez l’équipe de bénévoles du Forum international pour le bien vivre !

Des missions variées sont proposées : accueillir le public, appuyer les animateurs d’ateliers, assurer de la traduction pour les participants internationaux, accueillir les artistes, appuyer la logistique, tenir la buvette…
Pour nous rejoindre, merci de compléter ce formulaire !

Participez à la scène ouverte aux talents amateurs

Mercredi 29 juin à partir de 20h30

 

Une scène ouverte, c’est quoi ? C’est une superbe occasion de se rassembler et de découvrir les talents qui se cachent en chacun de nous ! Le principe : n’importe qui peut monter sur scène et réaliser une prestation de maximum 5 minutes.

Tu es intéressé.e ? Ce formulaire est fait pour toi ! 🎤 Qu’est-ce que tu peux faire ? 👉 Chant, cirque, danse, musique, théâtre, poésie, rap, etc. : tous les talents sont les bienvenus (dans la limite de nos dispositions techniques) ! 👉 Pas de panique : les plus simples comme les plus impressionnants y auront leur place. 👉 Tu peux te produire seul ou à plusieurs ! 👉 L’ambiance sera bienveillante et chaleureuse donc nous t’invitons à oser et prendre confiance en tes nombreux talents qu’on serait ravi.e.s de découvrir !

Tu trouveras via le lien ci-dessous le formulaire d’inscription: FORMULAIRE D’INSCRIPTION

Un Forum construit autour de 3 défis

1 . Le défi d’une société “riche pour tout le monde et riche de tout son monde”: lutter contre les inégalités et construire un “plancher social”

Un monde écologiquement soutenable n’aurait pas de sens s’il est réservé à une minorité. Or, ce sont les plus précaires qui subissent le plus fortement l’impact des dérèglements environnementaux et ce sont aussi eux qui sont les plus éloignés des lieux d’influence et de pouvoir. Cette très forte interdépendance entre questions sociales et environnementales est encore trop souvent invisible voire impensée. 

2. Le défi du changement de modèle : réduire notre empreinte carbone et préserver un “plafond environnemental” 

Les modélisations existantes sur la neutralité carbone ou la préservation de la biodiversité montrent la nécessité d’un changement radical des modes de consommation et de production. Or, côté consommation, dans les sociétés occidentales ce changement est associé à des renoncements, et côté production, la remise en cause de notre modèle de développement inquiète.

3. Le défi politique et démocratique : tenir le cap du bien-vivre

Le passage à l’action semble chaque jour plus pressant face à l’urgence climatique. Pourtant, le temps de la discussion et de l’appropriation, reste nécessaire. Cette tension entre parole et actes, entre urgence et décantation fait émerger l’impérieuse nécessité du politique. Elle impose de trouver la juste place des acteurs, des citoyens, du débat public. La réflexion sur de nouveaux indicateurs, plus ajustés à ce “cap bien-vivre” révèle la nécessité d’une nouvelle convention, un accord entre tous.  

Un colloque scientifique construit autour de 4 axes

En 2018, le colloque scientifique du forum avait traité de la définition collective du bien vivre, des méthodes et des usages des indicateurs de bien vivre, de la participation citoyenne et de la contribution de la recherche au bien vivre. En repartant de ces acquis, la seconde édition du colloque scientifique propose de faire un pas de plus dans la réflexion sur un changement de paradigme en faveur du bien vivre en mettant l’accent sur la prise en compte des interdépendances. 

Il s’articule autour de 4 axes :

1. Changer de paradigme

Dans un contexte de crises majeures (sociales et environnementales), de nombreuses initiatives (autour du bien-être, de la soutenabilité, de l’Ubuntu, du Sumak kawsay, de la santé sociale, …) ont vu le jour pour concevoir différemment ce qu’est le bien vivre. Puisque répondre à un seul symptôme des crises en cours ne suffit pas, il nous faut mieux concevoir nos interdépendances et réviser notre manière de p(a)nser les problèmes.

2. Interdépendances sociales, économiques et écologiques

Les champs socioéconomiques et écologiques sont encore trop souvent appréhendés de manière disjointe. Or, il nous faut penser les voies de mise en comptabilité de ces différents enjeux. Cela suppose de concevoir des démarches plus systémiques, mais aussi de penser l’articulation entre les indicateurs existants (sociaux, environnementaux, économiques).

3. Interdépendances entre les personnes et les collectifs

Dans des sociétés guettées par l’atomisme social, comment favoriser les dynamiques collectives d’émancipation et faire face aux nouvelles formes d’oppression ? Il s’agit de sortir de formes de régulations ou de solutions hors sol déconnectées du vécu des personnes pour au contraire favoriser la construction de communautés rassemblés autour de communs à même de faire face aux enjeux de sociaux et environnementaux. Les expériences participatives autour des démarches et indicateurs de bien vivre montrent le potentiel de cette montée en expertise collective.

4. Interdépendances territoriales, interscalaires et historiques

Les démarches et indicateurs de bien vivre sont généralement conçues pour un territoire et un niveau d’étude spécifique. Or, si on veut apporter des réponses à la hauteur des crises actuelles, il importent de mieux appréhender les interdépendances au sein des territoires et entre les territoires.

Les objectifs du Forum

Accélérer le changement de boussole

La crise sanitaire, dans son étroite intrication avec la crise environnementale, est venue bouleverser un mode de vie occidental inégalitaire et fondé sur une consommation affranchie des limites planétaires. La pandémie a confirmé l’impérieuse nécessité de repenser nos modèles de société, elle a rendu très concrètes nos interdépendances planétaires. Les confinements nous ont fait expérimenter au quotidien, souvent par le manque, des dimensions du bien vivre effacées des indicateurs traditionnels : la convivialité et le lien aux autres, la liberté d’aller et venir, la santé évidemment, le service public et le service entre êtres humains… Le second forum sera l’occasion de franchir un cap pour accélérer le changement de référentiel. Il est temps de passer aux expérimentations grandeur nature, à l’intégration de nouvelles normes, au passage à l’échelle dans les lieux de décision.

Traduire en actes et en indicateurs le bien vivre, entre plafond environnemental et plancher social

Le premier forum avait abordé la question économique, le modèle de développement. Ce second forum, inscrit au coeur de l’année “capitale verte européenne” à Grenoble, partira de la question environnementale pour aller un cran plus loin dans la définition et la traduction en actes de ce nouveau modèle de développement. Le forum 2022 sera focalisé sur le bien vivre écologiquement soutenable. Avec une problématique qui servira de fil conducteur au programme et au présent appel à contributions : tenir ensemble l’enjeu social et l’enjeu environnemental. Il n’est plus nécessaire de définir les limites sociales et planétaires – les scientifiques et les témoignages de ceux qui sont impactés ont fait le travail. Il est temps de les prendre en compte, concrètement, dans les organisations sociales et économiques, les modes de vie et les choix collectifs.

Soutenir, élargir et nourrir la communauté des acteurs et actrices de ce changement

Depuis 4 ans, les différents acteurs et actrices du forum ont continué à travailler, ensemble ou dans leurs réseaux respectifs, afin d’intégrer cette boussole du bien vivre et ses indicateurs dans les lieux et les moments de décision. Le premier forum a généré de l’envie d’essayer, d’échanger entre territoires, entre chercheurs et acteurs, de comprendre… Le second forum sera l’occasion de consolider la communauté de celles et ceux qui cherchent à passer des indicateurs à l’action. L’heure est à la science ouverte, à l’hybridation des méthodes, au pragmatisme. Elle nous permettra d’affronter, cerner voire dépasser la complexité en s’appuyant sur les savoirs scientifiques, techniques et citoyens.

Les coulisses du Forum

L’appel à contributions

Plus de 120 contributions reçues pour enrichir le programme

Pour que ce forum soit un espace de partage et d’expression pour le plus grand nombre, le programme de l’évènement a été co-construit à partir des réponses à l’appel à contributions lancé fin 2021.  Les contributions reçues alimentent essentiellement les ateliers et sont venues inspirer les table-rondes et plénières.

L’appel à contributions est clôturé et a permis de collecter plus de 120 contributions qui ont enrichi le programme du Forum.

 

Un grand merci à tous.tes les contributeurs.rices !

Le colloque scientifique

 

Une quarantaine de réponses ont été reçues suite à l’Appel à communication scientifique, de la part de chercheurs français et internationaux.

 

 

 

 

 

Un grand merci à la communauté scientifique !

Un « parcours jeunes » le mercredi 29 juin

La journée du mercredi 29 juin accueillera une cinquantaine de jeunes de 12 à 25 ans participant au « parcours jeunes ».

Une des ambitions forte de cette 2nde édition est de permettre un dialogue intergénérationnel sur la nécessaire transition de notre modèle de développement vers une société plus juste socialement et soutenable écologiquement.

Pour des jeunes comme pour des moins jeunes, participer à un évènement d’ampleur internationale sur des enjeux de société est en soi formateur et transformateur : partager, avec des personnes du monde entier, ses idées et ses préoccupations pour l’avenir est une chance et contribue à construire une citoyenneté internationale qui dépasse les frontières.

Les participants à ce parcours se verront proposer un programme de 9h30 à 17h30 et un accompagnement adapté afin qu’ils trouvent leur place dans les échanges.

L’après-midi, se tiendra une Assemblée Internationale de Jeunes préparée par les membres du réseau international Youth and Environment Europe (YEE). Cette assemblée sera animée « par des jeunes pour des jeunes ». Elle se tiendra donc entre pairs, pour un échange à deux niveaux :
• Présentation des actions menées par les participants présents au cours de l’année : partage des réussites.
• Partage des leviers d’action, des doutes et des difficultés qui les traversent en tant que jeunes.

Cette assemblée sera internationale, et rassemblera environ 150 jeunes de 12 à 25 ans, notamment 70 membres du réseau YEE (18-25 ans), venant de 25 pays d’Europe, et une cinquantaine de collégiens et lycéens de la région.

Retrouvez ici l’appel à participation adressé aux collèges et lycées.

Plus d’information dans cet article.

Organisateurs

Alliés

Avec le soutien de

GCVE
RF
isere CD
Metro (1)
grenoble_rvb 1
fondation-terre-solidatire-1